Que s’est-il passé au NRF 2021 ?

Le grand évènement annuel du retail américain, qui se tient chaque mois de janvier à New York, a eu lieu pour la première fois sous une formule 100% digitale.

Il avait démarré le mardi 12 janvier jusqu’au 23 janvier, soit deux semaines. Obligée par le Covid-19, la 110e édition de la convention de la National Retail Federation (NRF) et son salon, le Retail’s Big Show ont dû adapter leur gestion. Au total 168 conférences, ateliers et workshops (contre 177 en 2020) ont été diffusés en vidéo, un format riche mais qui a été difficile à suivre pour les observateurs.

Pendant la crise, la transformation durable continue plus que jamais. Tel est le message partagé par de nombreux speakers de la NRF 2021, notamment par Shelley Bransten, vice-présidente exécutive de Mircrosoft, durant une des premières sessions de visioconférece « Le Covid-19 est devenu le nouveau chief innovation officer de nos industries ». En effet, les conséquences de la pandémie et les stratégies d’adaptation qui en découlent ont été au centre des débats : développement du e-commerce, développement du retail à la maison, nouvelles possibilités de livraison, bouleversement des comportements consommateurs, beaucoup de cas inspirants parmi les plus grandes enseignes américaines.

Des stratégies exemplaires

C’est le cas de Walmart, avec sa méthode de doper le maillage, l’idée était de densifier le maillage géographique des différentes offres du retailer pour être accessible des consommateurs dans un rayon de 10 km. Les efforts ont payé, selon Janey Whiteside, chief customer officier du numéro un mondial de la distribution « Walmart a gagné cinq ans d’accélération du numérique en seulement cinq semaines », lors des pics de demande de la pandémie.

 Autre exemple de stratégie exemple, celui de  Bed, Bath & Beyond qui ont adopté une stratégie assez similaire. Avant la crise, ce spécialiste de l’équipement de la maison n’avait qu’une stratégie digitale. De ce fait, en mars il a lancé et déployé un service de ramassage (curbside pick-up) assimilé au drive et un service de click & collect en quelques mois. « Nous sommes passés du multicanal à l’omnicanal », a résumé au cours de la convention John Hartmann, le chef des opérations de l’enseigne. Les effets ont été immédiat, au troisième trimestre ses ventes en ligne ont augmenté de 77 % sur la période et ils ont gagné 7 millions de nouveaux clients par le digital.

Ce qu’il faut retenir

Selon LSA, ce qu’il faut retenir du du Retail’s Big Show 2021 :

4 tendances mondiales

  • L’e-commerce, un marché de masse : D’après la société d’études eMarketer, l’e-commerce représente désormais 18 % du commerce mondial, contre 9 % il y a un an.
  • L’innovation et l’originalité sont une nécessité : Certains distributeurs ont choisi d’investir dans de nouveaux outils technologiques, e-commerce et digitaux. Et aussi de lancer des magasins innovants, voire d’effectuer des acquisitions
  • Les points de contact doivent être multipliés : La crise du Covid-19 a poussé les enseignes à multiplier les points de contact avec leurs clients. Les achats ne s’effectuent plus sur un seul canal, encore moins avec les risques sanitaires, et il est essentiel d’établir des passerelles entre physique et digital, tout en fluidifiant l’expérience.
  • Le pragmatisme paye : Les distributeurs qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu ont fait preuve d’agilité et de pragmatisme, adaptant tous leurs process opérationnels et logistiques, testant beaucoup de nouvelles approches : drives, click & collect, curbside pick-up (service de ramassage), etc.

4 technologies à suivre 

  • Le V-commerce : Le commerce vocal doit être envisagé comme un futur canal, il peut créer une interaction naturelle entre le client et une marque.
  • L’order management system : Le système de gestion des commandes s’est avéré crucial pendant la crise car il a permis aux distributeurs d’améliorer les règles d’approvisionnement et de routage des commandes, en temps réel

En 2017 une délégation d’adhérents du CCC est allée au salon NRF, à New York. Nous lançons un appel à intérêt pour savoir si vous seriez intéressés par une délégation pour le NRF 2022 début janvier à New York. 

Si oui et pour toutes questions merci de contacter francois.moraud@club-commerce-connecte.com