Projet Pelican : Cdiscount planche sur la livraison par drone

cdiscount-livraison-drone-centre ville-zone urbaine

A l’occasion du salon international de l’aéronautique et de l’espace, qui se tient du 18 au 25 juin 2017 au Bourget, Cdiscount, membre fondateur du Club Commerce Connecté, et Air Marine, société bordelaise, ont officialisé le lancement du projet Pelican.

Ce projet vise à améliorer l’expérience client. En effet, celle-ci passe, entre autres, par la réduction des délais de livraison. Ainsi, Cdiscount se lance dans l’exploration de la faisabilité de la livraison de colis par drone.

Le projet Pelican (Projet d’étude de livraison de colis aérien en Nouvelle-Aquitaine) devrait permettre à Cdiscount de développer son offre de livraison en centre-ville grâce aux drones. Ainsi, les produits pesant jusqu’à 5 kg pourront être transportés en zone urbaine par ces engins. Les drones se déplaceront de manière autonome, même si une personne physique devra surveiller à distance les parcours de plusieurs drones à la fois et devra intervenir en cas de besoin.
L’opération ne vise pas la livraison jusqu’au client mais jusqu’aux points relais dans lesquels le client vient retirer son colis.

Air Marine, entreprise bordelaise spécialisée dans l’intégration des systèmes aériens automatiques, travaillera avec Thalès, Ims, Robotics Industry, Serma Technologies et l’Onera pour que ce projet voie le jour.

Plusieurs défis attendent les participants de ce projet. Le premier est celui de la sûreté de fonctionnement des drones. « Il faut intégrer de la redondance avec des systèmes alternatifs. Il faut faire appel à des programmes différents pour que les probabilités de défaillance du drone soient nulles« , expose Gilles Olichon, fondateur d’Air Marine. Ce défi concerne non seulement les risques de cyberattaques comme les risques de collision avec d’autres engins.
Le second défi concerne l’acceptation sociale de ce service. « Le trafic peut être très important. Comme pour les aérodromes, on peut imaginer des fréquences élevées avec un atterrissage toutes les 1 ou 2 minutes, mais il faut prendre en compte l’acceptation sociale de ce nouvel élement qui empreinte l’espace aérien« , explique Gilles Olichon.

Une démonstration de premier niveau devrait avoir lieu d’ici l’année prochaine et un premier prototype est prévu par la suite, d’ici 2019. Les développements techniques complémentaires viendront ensuite.
L’évolution de la réglementation est primordiale dans ce projet. Elle peut en effet influencer l’industrialisation du dispositif.

Cdiscount s’est, par ailleurs, engagé dans une approche de logistique 4.0 pour laquelle l’entreprise étudie la possible utilisation des drones pour réaliser des inventaires de nuit.

via L’Usine Digitale