La marketplace des professionnels Actiwine en forte croissance

Actiwine-logo-plateforme-vins-professionnels-viticulteurs-acheteurs

Spécialisée dans la mise en relation entre viticulteurs et acheteurs potentiels, Actiwine avait levé l’année dernière 650.000 €. Au premier semestre 2017, la marketplace espère atteindre le million pour son chiffre d’affaires.

En 2014, Eric Lévy, fondateur d’Actiwine, alors acheteur vin pour E.Leclerc, regrettait le manque de temps pour se sourcer autrement que par les offres de sa centrale d’achat ou le démarchage. Benoit Routurier, cofondateur et ancien responsable de vignobles, négociant et caviste, partageait ce point de vue, d’autant plus que les viticulteurs sont souvent confrontés face à la difficulté de vendre leurs vins. Ils sont donc créé Actiwine pour répondre à ces deux problématiques.

La société a été créée à Bordeaux avec l’aide d’un troisième associé, Jean-Laurent Wotton, ancien Directeur de la performance marketing chez Google (pendant 10 ans). Installée à Lormont, Actiwine est une plateforme qui rassemble 250 vignerons, dont 70 de la Région.

Il s’agit d’une plateforme 100% professionnelle puisqu’elle n’est ouverte qu’aux acheteurs pros. Ils sont triés sur le volet. En effet, la société les rencontre avant de les « accepter » sur la plateforme afin de comprendre ce qu’ils recherchent exactement, connaître leur capacité de paiement. Ce n’est qu’après ces vérifications qu’ils signent un contrat.

Les viticulteurs sont également passés au crible. Les vins sont dégustés et peuvent être refusés. C’est une étape nécessaire pour s’assurer de la qualité du vin et valider que son prix est en accord avec le marché, explique Benoit Routurier. C’est le comité de dégustation qui rédige un argumentaire de vente ainsi que la fiche technique pour le site.

L’acheteur peut négocier les prix en contactant le viticulteur via le site. Il est alors averti par mail ou SMS et peut entamer la négociation ou accepter le prix.
Le viticulteur peut également choisir à qui il souhaite distribuer son vin : distribution indépendante, centrale d’achat, CHR… Il peut même exclure un département s’il a déjà un vendeur sur zone.

Dans la continuité de sa promesse de fluidifier les rapports entre vignerons et acheteurs, Actiwine s’occupe également des détails opérationnels après-vente. C’est Franck Couillerot, quatrième à avoir rejoint le trio de départ, ancien du groupe Beaumanoir, qui s’occupe de tout ce qui concerne le transport, le paiement ou encore la PLV pour mettre en avant le vigneron.
De plus, Actiwine a signé un partenariat avec Geodis pour le transport.

Le panier moyen comporte 300 à 400 bouteilles (voire 480 pour la distribution). Actiwine enregistre une croissance régulière de 20% par mois depuis sa création. La société compte 500 acheteurs de la restauration et de la grande distribution (Super U, Leclerc, Intermarché ou Auchan).
Des vins français sont même proposés à l’étranger (New York, Belgique, Royaume-Uni). La gamme des vins pourrait s’élargir aux vins étrangers, notamment espagnols.

Actiwine, a intégré la WineTech, groupement de startups dédiées au vin. 12 personnes dont 4 développeurs travaillent aujourd’hui pour la plateforme et l’entreprise recrute actuellement 4 personnes : des commerciaux et des développeurs.

via La Tribune