Loisirs Enchères vous aide à économiser pour vos vacances

loisirs encheres vacances economies tourisme

Créée par Thomas Boisserie il y a environ 3 ans, Loisirs Enchères est une startup bordelaise basée à la pépinière éco-créative des Chartrons, à Bordeaux.

Le principe est simple : permettre à ses utilisateurs de décider eux-mêmes le prix maximum qu’ils souhaitent payer pour partir en vacances, aller au restaurant, participer à des activités de loisirs, etc. Il n’y a pas de frais cachés, tout ce qui est compris dans la prestation est explicitement indiqué sur la page de l’enchère sur le site de Loisirs Enchères.

Soutenue par de nombreux investisseurs qui lui ont confié 2 millions d’euros récemment, la startup entend marquer l’industrie touristique. En effet, Loisirs Enchères marche sur les plates bandes de ses concurrents, les sites et agences de tourisme « classiques » qui jouent sur les promotions toute l’année. Selon Thomas Boisserie, les prix affichés ne sont ni justifiés ni justifiables auprès des consommateurs car, de l’extérieur, il est difficile de savoir à quoi ils s’appliquent réellement.

Aujourd’hui Loisirs Enchères emploie 22 salariés ainsi que 3 stagiaires. En période pleine, comme l’été, chaque jour, 50 à 100 produits sont ajoutés sur le site. Ils rapportent 30,5 K€ de volume d’affaires par jour.

L’idée de Loisirs Enchères n’est pas tout à fait nouvelle puisqu’elle a été importée des Pays-Bas où u quart de la population l’utilise. Aussi, il y a 20 ans, Nouvelles Frontières a lancé un concept similaire mais a été contrait de l’abandonner en 2007 faute de rentabilité.
Grâce au système des enchères, Thomas Boisserie peut proposer un produit 5 fois moins cher que sur un site classique. Dans chaque fiche produit, il est précisé que le bon acheté aux enchères est utilisable dans la limite des places disponibles. Ainsi, le consommateur ne définit aucune date d’utilisation du bon au préalable. Cela permet aux hôteliers de remplir leurs hôtels à leur guise, pendant les périodes creuses notamment. Les plannings des hôtels sont ainsi complets 3 mois à l’avance, le chiffre d’affaires grimpent et les salaires des patrons augmentent en flèche.

Pour alimenter le site avec de nouvelles offres, chaque lieu est étudié par l’équipe commerciale de Loisirs Enchères afin de vérifier qu’il correspond bien aux attentes des clients. Pour que l’opération reste rentable pour les hôtels, restaurants et autres, un « filet de sécurité » avec un minimum garanti du prix est mis en place. Ainsi un prix minimum est décidé entre Loisirs Enchères et les offreurs de services pour que les enchères en-dessous du prix ne soient pas validées. Personne n’y perd.

Via Capital, une émission sur la chaîne M6