Lien avec la création de la ligne de tram D

La création de la ligne de tram D va modifier l’environnement dans lequel exercent les commerçants concernés, à deux titres: en raison des perturbations occasionnées par les travaux eux-mêmes puis, une fois les travaux achevés, en raison des nouveaux flux qui vont se mettre en place (modification de la circulation automobile, nouveaux espaces piétons, possible polarisation autour des stations de tramway, etc.).

travaux de création de la ligne de tram D (rue Fondaudège à Bordeaux, avenue de la Libération à Bordeaux)

Les travaux: un élément d’arrière-plan

Cet élément fait bien partie de l’arrière-plan du programme; pour autant, l’objet du programme n’est pas d’apporter de réponse directe à ces enjeux. D’autres actions sont prévues ou engagées à cette fin par les acteurs pertinents (collectivités, chambres consulaires, associations de commerçants, opérateurs de logistique urbaine, etc.). Bien sûr, les opérateurs du programme veilleront à se coordonner avec l’ensemble de ces acteurs, dans une recherche de synergie des actions engagées par toutes les parties-prenantes de l’axe Fondaudège – Le Bouscat. Si des éléments de réponse à ces enjeux émergent dans le cadre du programme, ils seront partagés avec ces parties-prenantes et pourront donner lieu le cas échéant à des actions spécifiques, dont le cadre sera étudié et établi au cas par cas.

Coordination métropolitaine

Bordeaux Métropole apporte son soutien à connecte un commerçant, dans un rôle de facilitation de cette coordination entre les opérateurs du programme et les parties-prenantes de l’axe Fondaudège – Le Bouscat.

Accompagner chaque commerçant vers le numérique

Le numérique est en train de profondément modifier le commerce, en ligne, sur mobile, en magasin; il transforme également les usages et les attentes des consommateurs.

Permettre de « goûter le produit » et de tester concrètement

L’objectif de connecte un commerçant n’est pas d’assurer la « transformation numérique » de chaque commerçant accompagné. L’objectif est de partir du niveau de maturité de chaque commerçant sur ces questions et de contribuer à le mettre en mouvement vers une meilleure appropriation et vers une meilleure compréhension des enjeux et des mécanismes du commerce connecté (les nouvelles « règles du jeu »), le tout au travers d’une mise en œuvre concrète, potentiellement relativement modeste et, en tout état de cause, adaptée à son activité et à ses façons de travailler. Les opérateurs du programme auront à cœur de privilégier des actions dont l’impact, même modeste, sera mesurable et porteur de sens « business » pour chaque commerçant.

Villeneuve-sur-Lot: au coeur de la Bastide il fait son chiffre grâce à internet

Possibilité d’aller plus loin au cas par cas

Ce premier pas (ou ce pas supplémentaire, selon la maturité initiale de chaque commerçant accompagné) vers le numérique pourra, on le souhaite, faire naître chez certains commerçants des ambitions plus fortes. Le Club Commerce Connecté étudiera alors les moyens à déployer pour faciliter le déploiement de ces stratégies plus ambitieuses de « transformation numérique », avec l’ensemble des acteurs pertinents (collectivités, Agence de développement et d’innovation en Nouvelle-Aquitaine, chambres consulaires, etc.). Il s’agira alors d’une action spécifique, hors cadre connecte un commerçant même si elle y aura trouvé son origine.

Faire émerger un collectif sensibilisé au numérique

L’accompagnement individuel proposé à chaque commerçant se doublera de moments collectifs de partage et de retours d’expérience quant au programme et aux actions de chacun dans le cadre de connecte un commerçant. Au-delà de la convivialité recherchée, l’objectif est de favoriser les effets d’entraînement, de conviction et de soutien par les pairs, etc. afin que l’impact du programme se démultiplie, voire se poursuive, indépendamment de lui.

« Communauté de destin » sur une zone de chalandise

Un autre objectif est en lien avec la « communauté de destin » des commerçants sur une zone de chalandise. Les associations œuvrent déjà dans ce registre, par diverses actions (animation commerciale, programmes de fidélité mutualisés, etc.); l’idée n’est pas de s’y substituer, mais au contraire de les renforcer par des actions concertées en matière de numérique (création d’audience et de trafic, mutualisation de flux, etc.). L’enjeu est de faire prendre conscience que cette communauté de destin se traduit également dans la sphère numérique, avec des enjeux de masse critique mais également des leviers.

sur internet, les règles du jeu sont différentes

Outils mutualisés et masse critique

Un autre enjeu de ce collectif sensibilisé au numérique réside dans l’appropriation et la réussite des outils numériques mutualisés dont le déploiement est envisagé sur l’axe afin de permettre aux clients de bénéficier d’un certain nombre de services qui sont en train de s’imposer comme des standards: livraisons sortantes, mais également click & collect, réservation, prise de RDV, etc. L’expérience démontre que les diverses plateformes numériques locales peinent à exister par manque d’appropriation côté commerçants; autrement dit, par manque de masse critique côté offre. On espère que les commerçants sensibilisés dans le cadre de connecte un commerçant contribueront à amorcer un effet boule de neige vertueux dans l’usage des outils numériques mutualisés envisagés par les parties-prenantes de l’axe.

Vers un living lab commerce connecté?

Enfin, on peut penser que ce collectif « en avance de phase » sera intéressé, à terme, à tester de nouvelles solutions, voire à les coconcevoir avec les entreprises de la filière numérique orientées commerce. C’est l’une des motivations des membres et partenaires du Club Commerce Connecté à consacrer des ressources significatives à ce programme (temps des permanents, mobilisation de bénévoles, constitution d’une cagnotte, etc.). Cette perspective converge également avec la mission que s’est fixée Bordeaux Métro Pulse, living lab favorisant les innovations liées à la smart city (ville intelligente) par l’expérimentation citoyenne et la mise en relation entre la collectivité, les entrepreneurs du territoire et les grands groupes.

Une prise de risque limitée mais partagée

connecte un commerçant est un programme fondé sur la mobilisation bénévole de parrains par le Club Commerce Connecté. Offreurs de solutions, prestataires de conseil, ecommerçants, etc. – ils ont une connaissance pratique des fondamentaux du commerce connecté. Certains la mettent déjà à disposition d’artisans et de commerçants de proximité autour d’eux, de façon bénévole ou marchande. La proposition qui fonde connecte un commerçant est de mettre cette connaissance au service des commerçants accompagnés, dans le cadre d’une relation de parrainage du commerçant par le bénévole, en-dehors de tout cadre marchand direct.

Un cadre non-commercial

Il est donc important de souligner que cette relation s’inscrit dans un cadre en décalage par rapport à la pratique professionnelle quotidienne du parrain: il ne s’agit pas d’un travail de consultant, avec les engagements contractuels qui s’y rattachent; également, il ne s’agit pas d’une démarche commerciale destinée à « placer » les produits, solutions et/ou services que peut proposer par ailleurs le parrain ou son employeur. Il s’agit d’un engagement moral réciproque entre un parrain et un commerçant de se consacrer mutuellement du temps et de l’expertise (numérique / métier) dans un objectif partagé de progrès du commerçant dans l’usage et la compréhension du commerce connecté.

Une aventure partagée

En ce sens également, connecte un commerçant est un programme expérimental, voire « expérientiel », pour reprendre un terme à la mode en matière de marketing… et de commerce. Il n’offre pas de garantie fondée sur l’obligation de résultats mais propose un pari rendu raisonnable par une obligation de moyens, celle-ci faisant l’objet d’une charte (charte du parrain, charte du commerçant) élaborée par le Club Commerce Connecté suite à diverses consultations (de commerçants, de professionnels du numérique disposés à se mobiliser comme parrains, etc.).

Un cadre sécurisé

Afin de sécuriser l’ensemble des participants au programme, le Club Commerce Connecté déploie par ailleurs un certain nombre de moyens:

  • un cadre méthodologique souple mais unifié;
  • une dynamique d’animation collective des commerçants mais également des parrains;
  • des référents (permanents du CCC et de Bordeaux Métro Pulse) chargés d’assurer le pilotage et la coordination d’ensemble, le suivi de chaque relation parrain-commerçant et le cas échéant la mobilisation de compétences spécifiques complémentaires;
  • des outils et un cadre de communication maîtrisé.

connecte un commerçant est un programme conçu et piloté par le Club Commerce Connecté, en partenariat avec Bordeaux Métro Pulse; il bénéficie du soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, de la Ville du Bouscat, de la Ville de Bordeaux, de la Métropole de Bordeaux et de la Caisse des dépôts; La Poste, Solocal et Cdiscount en sont partenaires, ainsi que la Ronde des quartiers de Bordeaux, le Village de la Barrière du Médoc et Fondaudègement vôtre.

connecte un commerçant, un programme du Club Commerce Connecté avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, de la Ville du Bouscat et de la Métropole de Bordeaux et de la Caisse des dépôts, en partenariat avec Bordeaux Métropulse, La Poste, Solocal, Cdiscount