Le Covid-19 dope le digital et favorise l’e-commerce

Le e-commerce a gagné « deux à trois ans de développement en trois mois de temps », estime François Momboisse, président de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

Porté par de nouveaux comportements d’achat adoptés depuis le début de l’épidémie Covid-19, c’est au profit des entreprises ayant adopté le click and collect, le drive ou la livraison à domicile qui en sont les principaux bénéficiaires.

Selon une étude réalisée en juillet 2020, par Infopro Digital Etudes pour HiPay et LSA auprès de 200 décideurs du retail et 1 000 personnes représentatives de la population française, parmi le top 3 des modes d’achat, les achats en ligne avec livraison à domicile ont progressé de 87% pendant la crise du Covid-19. Les achats par drive 79% et ceux par le biais du Click & Collect 74%. Ces chiffres représentent un boom des achats en ligne et les décideurs estiment que ces évolutions des modes d’achat vont durer au-delà de la crise sanitaire.

Forte croissance du e-commerce

D’après le baromètre de Kantar publié par LSA, le secteur du e-commerce a généré 44,5 milliards d’euros sur les six premiers mois de l’année 2020. Soit une hausse spectaculaire de 13% par rapport au premier semestre de l’année 2019, où le total des ventes en lignes était de 39,5 milliards d’euros. Contre 36,8 milliards d’euros en 2018 avec une croissance de 7% en un an.

Les nouvelles tendances d’usage d’achat semblent s’inscrire dans le temps, cependant l’incertitude de savoir si les consommateurs seront au rendez-vous reste à confirmer pour cette fin d’année 2020. Il n’en reste pas moins que le commerce connecté est plus que jamais un besoin et une demande de l’ensemble des français.