Geev, l’Amazon du don d’objets accélère et pense à l’international

Depuis avril 2017, Geev, application spécialisée dans les échanges gratuits d’objets entre particuliers, rencontre toujours plus de succès à Bordeaux.

Créée par deux amis, Hakim Baka et Florian Blanc, l’initiative a pris forme lorsqu’un proche a proposé de donner un objet via Facebook. Le service s’appelle alors « Adopte un objet ». Après une levée de 200.000€, le service est finalement rebaptisé Geev (phonétiquement proche de « give », « donner » en anglais).

Son succès a été immédiat : l’application a été téléchargée 1 million de fois et permet l’échange de 60.000 à 70.000 objets par mois.

Les investisseurs se sont rapidement montrés intéressés, d’autant plus que Geev tournait à plein régime, et ce, grâce à 3 personnes seulement.
Récemment, des fonds d’investissement et des business angels ont investi 3 millions d’euros pour accélérer l’application.

« Notre modèle économique repose sur la proposition de services associés à notre plateforme gratuite d’échanges d’objets. Nous allons, sans remettre en cause le Geev gratuit, mettre en place une formule premium payante qui proposera des options et des services qui n’existent pas sur la version gratuite, je pense par exemple à un service qui avertira les « Geevers » en recherche dès que l’objet convoité sera potentiellement disponible. Avec ces moyens nous allons finaliser nos recrutements nécessaires. Nous serons une vingtaine à Bordeaux d’ici la fin de l’été » explique Hakim Baka. « Nous allons aussi en profiter pour développer l’international » ajoute le cofondateur.

via Sud Ouest