L’association des commerçants de Barbezieux crée son site internet

Boutique-ligne-interet-produits-barbezieux-achats-ecommerce-local

Dès avril 2017 l’association des commerçants et artisans professionnels de Barbezieux va permettre aux commerces locaux de vendre leurs produits en ligne. Les Barbeziliens et habitants des communes voisines pourront réaliser leurs achats chez les commerçants de proximité en ligne.

« Beaucoup de gens ne savent pas que l’on trouve énormément de produits à Barbezieux et se rendent à Angoulême ou Cognac, explique Romain Bluteau, vice-président de l’association. Nous voulons mettre en valeur tout ce que nous proposons ici. »

Chaque commerçant adhérent de l’association pourra sélectionner une dizaine de ses produits et les proposer sur internet. Les clients pourront alors faire leurs achats à tout moment de la journée et passer les récupérer en boutique quelques heures plus tard. L’offre s’inspire des « drive » que l’on voit se développer dans les supermarchés.

Le site internet de l’association des commerçants et artisans professionnels de Barbezieux explique le but de nouveau concept : mettre à l’honneur les commerces et commerçants de la Ville qui, chaque jour, proposent des produits et des marques originales et qualitatives.

Le site se veut un guide vers les commerces et services proposés dans la Ville. Il s’agit d’un « allié du quotidien qui est en mesure de répondre à vos envies du moment« .

Avant le lancement officiel du site (qui est prévu pour le 1er avril 2017), le défi de l’association est de convaincre les commerçants de proposer l’achat en ligne. « Les modes de consommation ont évolué. Vendre sur Internet va nous aider à être mieux référencés et donnera à voir toutes nos activités« . « Pour l’instant, nous sommes 70 commerçants à mener ces projets. Nous visons prochainement la centaine« . Car outre les différentes subventions et partenariats, ce sont les cotisations qui participent à la dynamique.

A terme, si le site fonctionne, une application pour réaliser ses achats pourrait également voir le jour.

via Sud Ouest