Cybertek résiste à Amazon et recrute

les-deux-gerants-de-cybertek-laurent-chancholle-et-xavier-sourroubille

Cybertek, PME de vente d’ordinateurs de portable et de bureau, résiste à Amazon grâce à ses magasins physiques. En effet, la société bordelaise et ses 100 salariés voient les ventes augmenter, et particulièrement dans les boutiques.

Si Cybertek réussit à prospérer dans un monde où le e-commerce remporte tous les suffrages, c’est parce que les deux fondateurs, Xavier Sourroubille et Laurent Chancholle, ont su miser sur la qualité de l’assemblage des PC vendus et sur les conseils des vendeurs. La PME a d’ailleurs été reconnue comme « meilleur intégrateur de PC par Microsoft, en 2004, sa filiale Picata est même devenue grossiste de grands comptes, tels que Cdiscount et Boulanger« .

Au fur et à mesure, depuis l’ouverture du premier magasin en 1996, Cybertek a inauguré 20 magasins partout en France. Le concept store de Paris est l’un des derniers en date. Il est dédié aux professionnels et aux joueurs de jeux vidéo.

En parallèle, l’entreprise a su tisser sa toile sur le web et a transformé son site vitrine en e-commerce. Cela lui permet de capter des clients et les amener en magasin. Le chiffre d’affaires en ligne est en croissance mais reste minoritaire et ne représente que 15% du total.

Le chiffre d’affaires de cette année devrait atteindre les 60 millions d’euros (contre 52,2 millions en 2018).

« Mais pour durer, face à une concurrence mondiale féroce, Cybertek doit encore accroître sa taille. En ce sens, la société a réalisé un joli coup en rachetant, fin 2018, à la barre du tribunal de commerce, un homologue parisien, Grosbill. Une société, créée en 1998, qui fut longtemps l’une des marques préférées des geeks pour l’achat de matériel informatique, mais n’a pas su résister à Amazon« .

20 nouveaux salariés ont rejoint les équipes de Cybertek en sept mois. Aujourd’hui, ce sont 39 personnes qui seront recrutées : commerciaux, techniciens, développeurs, gestionnaires web, etc.

via Sud Ouest