dynamicscreen-partenariat-samsung

DynamicScreen signe avec Samsung et voit grand

La startup DynamicScreen, membre du Club Commerce Connecté, vient d’annoncer la signature d’un partenariat stratégique avec Samsung. Spécialisée dans la diffusion de contenus dynamiques sur écran, DynamicScreen emploie une dizaine de personnes à Bordeaux et à Paris.

La société bordelaise a développé une solution de pilotage de tous types d’écrans à distance et la diffusion de contenus vidéos, textes, fil d’actualité de réseaux sociaux ou encore la météo.

Ainsi, DynamicScreen permet la création de scénarios de diffusion et l’interaction entre écrans d’affichage et les personnes à proximité, « par exemple en connectant des Google Home à la solution pour émettre des informations sur les écrans à la demande de l’utilisateur« .

Accompagnée par Unitec et le Village by CA et seulement 1 an après son lancement commercial, DynamicScreen déploie déjà sa solution sur plus de 500 écrans.

« Samsung a été séduit par la solution que nous proposons, 100 % web et interconnectable, mais aussi par notre vision de l’évolution du marché qui va aller vers davantage de personnalisation. L’objectif de ce type de dispositifs est de proposer des contenus les plus pertinents possibles pour celui qui regarde l’écran« , indique Rodolphe d’Aragon, directeur commercial et marketing, associé de DynamicScreen.

Grâce à ce partenariat, Samsung, qui a déjà 56 % du marché des écrans d’affichage dynamique, va embarquer nativement la solution DynamicScreen dans ses écrans.

Le marché de l’affichage dynamique ne demande qu’à être exploré par ces deux entreprises. Entre les entreprises qui souhaitent faciliter la lecture des données par les employés et les points de vente qui cherchent à fluidifier le parcours client, les commandes d’écrans digitaux interactifs vont fortement augmenter.

Financée sur fonds propres jusqu’à aujourd’hui avec des subventions du Conseil régional et de Bpifrance, la startup bordelaise va débuter une levée de fonds le mois prochain.

« L’affichage digital est un premier pas mais nous voulons aller plus loin dans la direction de l’automatisation. Par exemple, la plupart des enseignes commerciales ont deux ou trois salariés au sein de leur siège social qui s’occupent de créer les images et textes pour les promotions sur le site web, ensuite de les recréer pour les réseaux sociaux, puis ensuite de remodifier ces éléments pour pouvoir les répercuter pour les affichages digitaux. L’idée est de se connecter directement sur les systèmes d’informations de ces enseignes et d’automatiser tout le processus, pour que les campagnes se déclenchent automatiquement sur les affichages digitaux. C’est l’avantage concurrentiel que nous offre le fait d’avoir pensée notre solution avec une architecture web. A terme, nous prévoyons d’injecter une brique qui permettra en magasin de pousser, automatiquement là encore, certaines promotions en fonction du stock en arrière-boutique, de la météo, de la typologie de clientèle… Il faudra pour cela convaincre les enseignes d’ouvrir leurs données, nous sommes trop petits pour cela mais des acteurs tels que Samsung ou Google ont ce pouvoir-là. C’est pourquoi nous avons besoin de nouer d’autres partenariats pour créer des offres complémentaires« , souligne Benjamin Gauthier, CEO de DynamicScreen.

via La Tribune