Géant Casino innove en matière de logistique à Pessac

A Pessac, le Groupe Casino a dévoilé des innovations logistiques dans son hypermarché Géant de 14.000 m². Ces nouveautés ont pour but de faciliter le travail des équipes et améliorer les services rendus aux clients, « tout en réduisant l’impact de la logistique sur l’environnement« .

Sujet moins visible que l’évolution des modes de consommations, la logistique est un point clé pour le bon fonctionnement des magasins physiques. « On sait que de plus en plus le client aura recours à l’omnicanal pour être servi quand il le veut, où il le veut. La logistique est devenue un sujet central. Nous devons passer d’un système où les consommateurs devaient s’adapter à nous, à l’inverse. Le monde de l’hypermarché doit évoluer« , affirme Tina Schuler, directrice générale de Géant Casino, Casino Proximités, Casino Supermarchés et Leader Price.

L’une des innovations mises en place dans le Géant Pessac prend la forme d’un robot, Simbe, qui surveille les stocks. Il est autonome et se balade au milieu des rayons, au milieu des clients du magasin. Il traque les erreurs de rayonnage, les ruptures de stock ou encore les erreurs d’étiquetage. Les équipes travaillant en réserve sont alors prévenues. Aussi, Scandit a développé une technologie qui permet l’utilisation de la réalité augmentée dans les rayons  pour afficher « de façon intuitive la quantité de stock en rayon et en réserve ainsi que la prochaine date de réapprovisionnement« .

Un autre moyen de réinventer la logistique pour l’hyper Géant de Pessac est un QR code sur l’emballage des produits pour tout savoir sur la date de ponte des œufs, les caractéristiques d’élevage des animaux, les qualités nutritionnelles, etc. C’est la startup Tikal qui est aux manettes de cette innovation basée sur la blockchain. Aujourd’hui des tests sont faits sur le miel, les œufs et la volaille.

Une application pour suivre les dates de péremption est également déployée parmi les équipes. La vérification, habituellement faite à la main, est désormais facilitée grâce à Yoobic. Ainsi, lorsqu’une date limite de consommation (DLC) approche, une petite lumière clignote à côté de l’étiquette en rayon. « Les équipes du magasin peuvent ainsi facilement repérer les produits dans le rayon, les scanner, générer une étiquette comportant un prix réduit collée sur l’emballage, renseigner la prochaine DLC pour les denrées restantes, et acheminer les produits dans un bac spécial réservé aux promotions« .

Pour livrer les courses des clients sans polluer, le Groupe Casino va tester un « hub mobile » permettant de résoudre la problématique du dernier kilomètre. Ainsi, un camion électrique avec la capacité d’une dizaine de commandes ira stationner en ville, sur une zone de stationnement où des scooters électriques à trois roues prendront le relais jusqu’au client qui suit le parcours de ses courses via une application mobile.

En partenariat avec Epta France, le groupe Casino déploie en parallèle des points de retrait en consignes réfrigérées « quadri-température (surgelé, froid, tempéré et sec) sur différentes typologies de localisation (parking, proche du magasin ou dans l’enceinte même des entreprises) pour permettre à ses clients et salariés qui commandent sur le site internet d’être livrés dans ces casiers autonomes« .

Enfin, une carte 3D du magasin a été générée par le robot de la startup Find & Order. Le robot prend en compte les « variations du champ magnétique terrestre, naturel, pour localiser précisément l’emplacement de chaque produit et générer ensuite la fameuse carte en s’appuyant sur la base de données des références vendues de l’hypermarché« . Un itinéraire optimisé est alors proposé aux salariés préparateurs des paniers commandés en ligne.

via La Tribune, LSA Conso et Ecommerce Mag