Mobibot lance un personal shopper adapté au e-commerce mobile

mobibot chatbot ecommerce mobile

Mobibot, startup bordelaise, propose un outil de chatbot qui permet aux utilisateurs de dialoguer avec des catalogues produits, via un algorithme de machine learning. La solution proposée par Mobibot est centrée sur le mobile et aide les e-commerçants à passer au e-commerce sur mobile.

Le mobile est un véritable challenge pour les e-commerçants. « Si votre site n’est pas optimisé pour le mobile, le taux de conversion du trafic en achats est divisé par dix par rapport à un ordinateur !« , assure Benoît Gaillat, le fondateur de Mobibot. « En France, il y a 200.000 sites d’e-commerce mais 99,9 % d’entre eux n’ont pas les moyens de développer une application mobile fiable et compétitive. Ils pâtissent donc d’une forte déperdition des décisions d’achats sur leur site mobile« .

Mobibot est un « personal shopper« , compatible avec les téléphones fonctionnant sous iOs et Android. Cet agent conversationnel ne nécessite pas d’installation de la part des utilisateurs. « Nous avons donc conçu un bot uniquement tourné vers l’e-commerce et pensé d’abord comme un service utilisateur. Sur ce segment, je reste persuadé que les chatbots ont un avenir parce qu’ils ont cette capacité à donner une information rapidement, en particulier sur mobile« .

Le chatbot est sur-mesure pour chaque site e-commerce sur lequel il est intégré. En effet, il fonctionne via le machine learning : il scanne tous les produits du catalogue pour le reconstruire via son algorithme. En questionnant le bot, l’utilisateur pourra en savoir plus sur tous les produits proposés par le site.

Installée au sein de l’accélérateur Théophraste, l’équipe de Mobibot est actuellement composée de Benoît Gaillat, fondateur, et 3 développeurs. Deux postes sont à pourvoir : un UX designer et un business developer.
La startup bordelaise a été lancée en juin 2017 et compte déjà 4 clients : le groupe Sud Ouest, Champmarket, Lavinia, ElecDistribution et Jacadi. 5 à 6 autres contrats sont en cours de négociation.

Le modèle économique de Mobibot est construit de telle manière que s’il n’y a pas de vente, l’entreprise ne gagne rien. L’installation est gratuite pour le commerçant et la startup prend une commission sur chaque vente réalisée via son outil.

via La Tribune