KAZoART lève des fonds et prévoit de se développer internationalement

kazoart-acteur-francais-de-la-vente-doeuvres-d-art-sur-internet

KAZoART, startup installée à Bordeaux depuis 2016, vient de lever 600.000 €. Il s’agit du second tour de table de l’entreprise spécialisée dans la vente d’art en ligne.
Créée à Paris, KAZoART a été accompagnée par Héméra à son arrivée à Bordeaux et avait levé 300.000 € en 2016.

KAZoART s’est fait une place sur le marché en appliquant les principes du e-commerce à l’art et gérant la vente directe d’œuvres entre artistes et amateurs d’art.

L’entreprise emploie 6 personnes, pour « un chiffre d’affaires qui a triplé chaque année pour atteindre quelques centaines de milliers d’euros en 2017« , confie Mathilde Le Roy, fondatrice et directrice générale.

Grâce au tour de table récemment finalisé, KAZoART pourra continuer son développement sur le marché français, francophone et en Angleterre et Allemagne, deux pays européens à fort potentiel.
« Le marché britannique, très mature mais aussi très concurrentiel, et le marché allemand, encore vierge et qu’il va falloir convertir« , analyse Mathilde Le Roy. Objectif : « devenir un acteur de référence en Europe à l’horizon 2020« .

Des talents devraient rejoindre les équipes de KAZoART. La masse salariale atteindrait 15 personnes. Tous les postes seront basés à Bordeaux.
« Dans un premier temps, nous cherchons un responsable marketing professionnel de l’e-commerce, un lead développeur pour le site et un responsable éditorial et content manager. On étoffera ensuite ces trois fonctions, notamment pour la relation client, la fidélisation, les relations avec les artistes, etc.« , détaille Mathilde Le Roy. « Vu notre activité et nos projets à l’international, les profils anglophones et ceux qui ont un intérêt pour l’art sont les bienvenus ! »

via La Tribune