Actiwine, marketplace du vin, prépare sa 3ème levée de fonds

actiwine-vin-startup

Actiwine, startup girondine, est une marketplace 100% dédiée aux professionnels du vin. Avant une 3ème levée de fonds, l’entreprise se renforce et a racheté la place de marché concurrente douzedegrescinq.com. Cette dernière s’adresse plutôt aux restaurateurs alors qu’Actiwine cible prioritairement la grande distribution.

« Le business se développe activement » assure Eric Levy, cofondateur d’Actiwine. En effet, le rachat de douzedegrescinq.com intervenu il y a quelques semaines lui permet d’enrichir son offre.

Créée en 2015, la startup Actiwine avait pour but de fluidifier les relations entre les viticulteurs et les acheteurs de la grande distribution. « Au moment du rachat de douzedegrescinq.com, Actiwine proposait sur sa plateforme la production de 250 vignerons dont 70 de la région. Douzedegrescinq.com s’adressait aux restaurateurs, en proposant 4.000 références. Un marché sur lequel Actiwine se positionne sérieusement depuis le début de l’année« .

« Nous avons intégré une bonne partie de l’offre de douzedegrescinq.com ; avec cette acquisition, nous confortons notre position vis-à-vis des restaurateurs et cela nous permet aussi d’élargir notre offre avec beaucoup de vins intéressants comme les vins de marque du négoce. Tous les contrats signés par douzedegrescinq avec les négociants et clients nous ont fait gagner au moins un an de développement« , se réjouit Eric Lévy.

Actiwine emploie 12 salariés et prépare une troisième levée de fonds, entre 500.000 et 1 million d’euros. Elle aidera la startup à faire évoluer sa plateforme et à accélérer sur ses circuits de distribution, notamment l’export.

« Actiwine, qui a intégré le mouvement LaWineTech, initiative française initiée par Vincent Chevrier de 60 startups dans le monde, a conclu un partenariat avec Vinexpo qui a permis à une vingtaine de startups du mouvement de bénéficier d’un stand dédié« .
Vinexpo a été une excellente vitrine pour renforcer la crédibilité de la société à l’export, où elle réalise aujourd’hui 10% de son chiffre d’affaires.

via La Tribune